You are currently viewing Comment bien choisir son chiot ?

Comment bien choisir son chiot ?

La question que tout futur propriétaire de chiot se pose : quel chiot est-ce que je souhaite accueillir dans ma vie ?

Cet article va vous donner plusieurs éléments de réponse et notamment les bonnes questions à se poser pour avoir le meilleur lancement dans la vie possible avec son chiot, qui va vite devenir grand.

Tout d’abord, il est important de ne pas se précipiter et de ne pas acheter un chiot sur un coup de tête. L’arrivée d’un chiot dans sa vie doit être une décision sérieuse et réfléchie. On ne prend pas un chiot comme on prend un écran TV au Black Friday. C’est un être vivant qui aura besoin de vous et qui va dépendre de vous toute sa vie.

Lorsque vous souhaitez prendre un chiot, il y a plusieurs points d’attention à étudier :

  •  La race que vous souhaitez
  •  Le niveau d’énergie de votre futur chiot
  • La structure
  •  Les parents du chiot
  • L’environnement dans lequel le chiot évolue avant de le récupérer.

La race

Commençons par la race. Quelle race est-ce que je vais choisir ?

Il faut savoir que les races sont classées dans des « groupes de race » que vous pouvez retrouver ici sur le site de la Société Centrale Canine : https://www.centrale-canine.fr/articles/les-groupes-de-race

Cette classification permet de regrouper les races selon leur morphologie, leur caractère et leurs aptitudes. Par exemple le groupe 7 rassemble les « chiens d’arrêt » qui sont des chiens de chasse ayant l’aptitude de repérer et d’indiquer le gibier au chasseur.

Chaque groupe rassemblent des races qui ont été développées par l’Homme en vue d’un besoin spécifique. Le chien de berger conduit le troupeau. Les terriers traquent et débusquent le gibier. Les chiens de compagnie comme leurs noms l’indiquent tiennent compagnie à l’Homme.

Ainsi il est important lorsqu’on souhaite choisir une race de regarder dans quel groupe se situe la race souhaitée. En effet, notre futur chien aura des besoins correspondant au travail pour lequel il a été développé.

Si je prends un chien de berger, ce sera un chien qui aura besoin d’être stimulé mentalement pour compenser l’absence de travail au troupeau. Si je prends un chien de chasse, il aura une forte prédisposition à la recherche de gibiers en promenade. Et ainsi de suite…

Ces aptitudes ont été développées par l’Homme depuis plusieurs centaines voire milliers d’années. Choisir une race n’est donc pas anodin. Cela ne se réduit pas au simple aspect visuel du chien. Il faut aussi prendre en compte les besoins que mon chien aura en fonction du travail pour lequel sa race a été développée.

Mon conseil est donc de choisir une race en vérifiant le groupe de races dans lequel elle se situe et de s’assurer que vous soyez prêts à assumer les besoins que cette race demandera.

Ensuite, je vous invite fortement à vous renseigner sur la race. Attention à vous renseigner auprès de personnes sérieuses quel que soit le canal choisi.

Vous pouvez trouver des fiches de race sur Internet ou ouvrir une encyclopédie des races de chien. Vous avez également des livres dédiés spécifiquement à certaines races.

Esprit Dog a également fait des vidéos complètes sur Youtube auprès d’éleveurs pour tout savoir sur la race en question.

Il n’y a plus d’excuses aujourd’hui pour ne pas se renseigner sur la race souhaitée.

Une fois que vous avez établi un choix définitif sur votre race et que vous êtes sûrs de pouvoir combler les besoins de cette race, vous allez devoir choisir le niveau d’énergie de votre futur chiot.

Le niveau d'énergie

Chien-education-canine-comportement-canin

Qu’est-ce que le niveau d’énergie d’un chien ?

Il faut savoir qu’il existe 4 niveaux d’énergie chez les chiens :

  • Bas
  • Normal
  •  Élevé
  • Très élevé

Ce niveau d’énergie restera identique pendant la grande majorité de la vie du chien et le chiot l’a déjà à ses 2 mois.

L’important va être de choisir le niveau d’énergie du chiot qui correspond à votre rythme de vie. Un chiot de niveau d’énergie élevé ou très élevé si vous êtes casanier, c’est l’assurance d’une vie compliquée pour vous deux. Un chiot avec niveau d’énergie bas s’adaptera très bien si vous aimez peu sortir de chez vous.

Si vous aimez faire du sport, que vous bougez beaucoup et que vous souhaitez prendre votre chien partout avec vous, un chien d’énergie élevé ou très élevé sera infatigable pour vous suivre dans vos aventures.

Le choix du niveau d’énergie est donc encore plus important que le choix de la race, il est même le plus important.

 

Une fois que vous aurez déterminé le niveau d’énergie de votre futur chiot, il vous suffira d’observer la portée quand vous irez le choisir. Le chiot avec le niveau d’énergie le plus bas sera le plus calme de la bande ou celui qui dort. Le chiot avec le niveau d’énergie le plus élevé sera en permanence sur vous ou à courir partout.

Ainsi selon votre rythme de vie, je vous déconseille de prendre le premier chiot qui se jettera sur vous. Prenez le temps de tous les regarder et de les observer avant de faire votre choix définitif. Le premier qui vous saute dessus est peut-être le bon, ou il sera peut-être celui qui vous rappellera tous les jours pendant 10 ans que vous auriez dû prendre le temps de regarder ses frères et sœurs.

Note importante : avec le covid, certains éleveurs, associations ou particuliers se sont mis à proposer de choisir le chiot à distance uniquement par photo sans possibilité de le voir avant de le récupérer. Sauf si vous souhaitez jouer à la roulette russe, fuyez absolument si on vous impose de choisir votre chiot par photo ! Il est impossible de déterminer le niveau d’énergie d’un chiot par photo ou même de voir s’il y a une réelle complicité initiale entre vous.

La structure

éduquer-son-chiot

Une fois que vous avez choisi la race et le niveau d’énergie, il vous reste à vous mettre en quête d’une structure pour trouver concrètement votre futur chiot.

Trois choix possibles s’offrent à vous :

  • Un élevage officiel
  • Un refuge ou une association
  • Un particulier qui a eu une portée

A savoir :

  • La cession d’un chiot est interdite légalement tant que le chiot n’a pas 8 semaines (2 mois).
  • La vente en ligne d’un animal est interdite par la loi. N’achetez pas d’animal via Internet.

Pour l’élevage, vous devez vous assurer que l’élevage est déclaré et qu’il dispose d’un numéro de Siret. Vous serez dans le cadre d’une vente auprès d’un professionnel.

Auprès d’un refuge ou d’une association, adopter un chiot permet de lui donner une seconde chance pour démarrer sa vie dans un foyer. Vous aurez la plupart du temps une cession contre frais d’adoption pour couvrir les frais vétérinaires correspondant (stérilisation, identification, vaccination, etc.).

Auprès d’un particulier, la vente d’un chiot est interdite par la loi. Seul le don est autorisé pour les chiots de particuliers. Le particulier en question devra vous céder le chiot au plus tôt à ses 8 semaines et identifié par une puce électronique ou un tatouage.

Une fois la structure choisie, je vous invite à visiter minimum 2 voire 3 établissements différents afin de sélectionner votre chiot. Comme nous allons le voir, les parents du chiot et l’environnement qu’il a sont des facteurs importants de son bien-être et de son démarrage dans la vie.

Les parents du chiot

Eveil-du-chiot

Vous allez visiter un établissement ayant des chiots à céder ? Voici un point important à regarder : les parents ou futurs parents de la portée.

Les chiens se transmettent des comportements génétiquement et par mimétisme. Ainsi le chiot va apprendre des comportements de ses parents dès ses premiers mois. Il est donc intéressant de voir les parents du chiot, même si ce n’est pas toujours possible.

L’idéal est de voir au moins avec la mère et d’interagir avec elle si possible. Une mère stressée aura tendance à mettre au monde et à élever des chiots stressés. Ainsi si la mère est craintive ou si elle est protectrice voire agressive envers les humains, il y a une plus forte probabilité que ses chiots adoptent un comportement similaire. Si au contraire, vous avez une mère sociable et bien dans ses pattes, ses chiots auront sûrement vécu une gestation calme et ils auront appris à aller vers les humains en voyant leur mère.

Connaître les parents permet également de savoir s’il y a des maladies héréditaires, surtout pour les chiens de race.

Si vous allez en élevage, je vous conseille de demander des renseignements sur les parents et sur la présence de maladies héréditaires liées à la race. Un éleveur se doit de vous apporter la preuve de l’absence de maladies héréditaires chez les parents, et même chez les grands-parents d’une portée. S’il refuse de vous les montrer, changer d’élevage.

L'environnement du chiot

dresseur-de-chiot

Un dernier critère à regarder est l’environnement donné au chiot dans l’établissement en question, que ce soit un élevage, un particulier ou une association. Voici quelques questions à se poser en observant les lieux :

  • Est-ce que les chiots sont avec leur mère ?
  • Est-ce que le lieu est hygiénique et propre ?  Une absence d’hygiène est le risque d’une maladie pour les chiots.
  • Comment les chiots font-ils leurs besoins ? Sont-ils capables d’aller dans un endroit propre pour uriner ou déféquer ?
  • Est-ce que la personne aime ses chiens et prend son rôle au sérieux ? Ou est-ce qu’elle veut juste s’en débarrasser ?
  • Est-ce que la personne se préoccupe de la santé et du tempérament des chiots ?
  • Est-ce que les chiots sont sociabilisés ? 
    • Est-ce qu’on les présente à des humains, à des enfants, à d’autres animaux ? +
    • Est-ce qu’on les expose à du bruit du quotidien de la maison pour les préparer à leur future vie (voiture, casseroles, aspirateur, etc.) ?
    • Est-ce qu’ils sont promenés régulièrement dans le jardin ou en extérieur ?

Cette liste est non exhaustive. Elle donne une première base sur les questions à se poser sur l’environnement et les conditions de vie du chiot.

Au vu des questions listées ci-dessous, il paraît évident que d’acheter un chiot en salon d’exposition ou uniquement par photo/vidéo ne permet pas de répondre à tout cela.

 

 

Vous êtes maintenant fin prêts pour choisir votre chiot. Si vous suivez ces conseils, vous partez d’un très bon pied pour une relation harmonieuse avec votre futur chien.

Votre implication sera également nécessaire pour la socialisation et l’éducation de votre chiot. Nous en parlerons dans un autre article.

Bonne recherche de votre compagnon !